Mana Iwabuchi

Cet article est une ébauche concernant une footballeuse et une personnalité japonaise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Iwabuchi.

Mana Iwabuchi
Image illustrative de l’article Mana Iwabuchi
Avec le Bayern Munich en 2016.
Situation actuelle
Équipe Arsenal
Biographie
Nationalité Japonaise
Naissance (29 ans)
Tokyo
Taille 1,55 m (5′ 1″)[1]
Poste Attaquante
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2007-2012 NTV Beleza64 (30)
2012-2014 TSG 1899 Hoffenheim30 (10)
2014-2017 Bayern Munich26 (5)
2017-2020 INAC Kobe Leonessa17 (2)
2021 Aston Villa14 (2)
2021- Arsenal0 0 (0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2010- Japon78 (32)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 30 juillet 2021
modifier Consultez la documentation du modèle

Mana Iwabuchi (岩渕 真奈, Iwabuchi Mana?), née le à Tokyo, est une footballeuse internationale japonaise évoluant au poste d'attaquante. Elle compte 15 sélections en équipe nationale du Japon.

Biographie

Carrière en club

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Elle évolue en club de 2007 à 2012 au NTV Beleza.

Mana Iwabuchi s'engage en avec le TSG 1899 Hoffenheim, qui évolue en seconde division allemande[2].

En décembre 2020, Iwabuchi rejoint Aston Villa en championnat anglais[3], puis Arsenal six mois plus tard[4].

Carrière internationale

Mana Iwabuchi fait partie de la sélection japonaise présente lors de la Coupe du monde féminine de football des moins de 17 ans 2008 qui termine son parcours dès le premier tour. Elle est ensuite quart-de-finaliste de la Coupe du monde féminine de football des moins de 20 ans 2010.

Elle fait ses débuts en équipe première en 2010 et remporte la Coupe du monde 2011, participant à tous les matchs dont la finale remportée face aux États-Unis. Elle dispute les Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres ; les Japonaises sont défaites en finale par les États-Unis.

Elle participe également à la Coupe du monde 2019. Elle inscrit deux buts en phase de poules mais ne peut empêcher l'élimination prématurée de son équipe en huitième de finale[5].

Palmarès

En sélection nationale

Notes et références

  1. (en) « Mana Iwabuchi - Player profile », sur DFB data center (consulté le ).
  2. « Un mois au féminin : novembre 2012 », sur fr.fifa.com, FIFA, (consulté le ).
  3. « La star japonaise Mana Iwabuchi signe à Aston Villa », sur SOFOOT.com (consulté le ).
  4. « FA WSL: Arsenal verpflichtet Iwabuchi - Newsansicht - Frauenfußball auf soccerdonna.de », sur www.soccerdonna.de (consulté le )
  5. « Coupe du monde féminine de la FIFA, France 2019 — Japon », sur fr.fifa.com (consulté le ).

Liens externes

  • Ressources relatives au sportVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • FBref
    • FootballDatabase
    • Mondefootball (joueurs)
    • (en + de) Fédération allemande de football
    • (de) Fussballdaten
    • (en) Olympedia
    • (de) Soccerdonna (joueuses)
    • (mul + id) Soccerway
v · m

v · m

v · m

v · m

v · m

v · m

v · m

v · m

v · m

  • icône décorative Portail du football
  • icône décorative Portail du Japon